Un masque tueur de virus pourrait-il ralentir la contagion?

Fabriquez en un vous même

Conforté par l'étude référencée ci dessous, "Lorsqu'ils ont été testés avec des côtés hermétiques, les filtres enrobés de sel ont montré une efficacité de filtration remarquablement plus élevée que la couche de filtration sur masque conventionnel"

Voici donc une proposition de masque hermétique fait avec des mouchoirs en papier impégnés de sel (NaCl)


 

Nous utilisons le sel de cuisine depuis des millénaire pour conserver des aliments (poisson, viande, etc. Le sel de mer (NaCl) en forte concentration tue les micro organismes qui pourraient s'y développer, malheureusement je ne connais pas d'études traitant le sujet concernant le covid-19, au contraire d'être toxique, le sel est proposé dans de nombreuse "thérapies par le sel"


Voici un exemple de fabrication de masque ayant une bonne étanchéité et fait avec du sel
D'autres modèles avec d'autre matières peuvent également convenir, les modèles en tissus lavables seront remis dans la solution salée après chaque lavage



Préparer : 2 mouchoirs ou essuie tout, papier collant, 3 élastiques, un morceau de plastic de récupération d'environ 65 x 8 x épaisseur 1mm (ou autre matériau non coupant qui permet de faire le contour du nez), des ciseaux et un briquet

Placer les 2 mouchoirs ensembles

Diluer 5 à 10 gr de sel dans 100ml d'eau


Verser la solution sur les 2 mouchoirs

Egouter

Laisser sécher

Plier en 2

Faites un pli de renfort de +/- 8mm

Replier les coins en laissant +/- 1cm à replier aussi pour faire un bord renforcé

Le pliage est terminé, reste à poser le papier collant sur tout le contour

Important: recouvrer bien le papier collant pour renforcer l'adhérence et renforcer le bord du mouchoir qui pourrait autrement se déchirer

Placer un collant sur le pli de renfort, éventuellement l'agrafer à l'intérieur

Coller ensuite l'élastique

Renforcer le coin du masque

Ajouter un 3eme collant pour coller l'élastique et aussi un 4eme collant pour renforcer à nouveau le coin du masque

Former le morceau de plastique en le chauffant au niveau
du pli avec un briquet

Donner lui la forme de façon à bien repousser la paroi
du masque contre le nez

Coller un collant sur le papier puis le plastique avec un deuxième collant au dessus de façon à pouvoir le décoller et corriger ensuite la forme

Vue du masque terminé

  Voir vidéo                                            Améliorer votre masque en tissu

L'idée est de tremper le mouchoir ou le tissus qui va servir à fabriquer le masque dans une solution salée puis de le sécher

La cristallisation du sel durant le séchage va en partie refermer les pores du tissus et améliorer le filtrage

Aucun masques ne filtre totalement les virus qui, s'il ne sont pas capturés par la paroi du masque passent au travers des mailles. Ce serait assez rare car le virus ne voyage pas souvent seul mais transporté par des micro gouttelettes qui sont arrêtées par le masque

Le virus se pose donc sur la paroi du masque et peut ensuite contaminer le porteur au moment ou il manipule le masque, raison pour laquelle le masque doit être manipulé le moins possible

Chaque manipulation doit être suivie d'un lavage des mains et le masque jeté dans une poubelle fermée après usage.

Quand ces conditions ne sont pas respectées, le masque peut même devenir vecteur de contamination

La croûte cristallisée de sel ne permettra pas au virus de survivre aussi longtemps sur la paroi du masque non traité et donc cela peut diminuer la contamination due à la mauvaise manipulation mais les règles de manipulation subsistent et le masque doit être jeté après usage

Voici un masque en papier mouchoir assez hermétique si il est bien en contact avec la peau sur tout le contour mais d'innombrables tutoriels circulent pour en faire en papier, en tissus etc...


Liens:

Universal and reusable virus deactivation system for respiratory protection

Système de désactivation de virus universel et réutilisable pour la protection respiratoire
Abstract
Les agents pathogènes en aérosol sont une des principales causes d'infection et de transmission respiratoires. Les mesures de protection actuellement utilisées présentent un risque potentiel d'infection primaire / secondaire et de transmission. Ici, nous rapportons le développement d'un système de désactivation de virus universel et réutilisable par fonctionnalisation de l'unité de filtration fibreuse principale du masque chirurgical avec du sel de chlorure de sodium. Le revêtement de sel à la surface des fibres se dissout lors d'une exposition aux aérosols viraux et recristallise pendant le séchage, détruisant les agents pathogènes. Lorsqu'ils ont été testés avec des côtés hermétiques, les filtres enrobés de sel ont montré une efficacité de filtration remarquablement plus élevée que la couche de filtration sur masque conventionnelle, et un taux de survie de 100% a été observé chez des souris infectées par un virus pénétré à travers des filtres enrobés de sel. Les virus capturés sur des filtres recouverts de sel ont présenté une perte d'infectiosité rapide par rapport à une diminution progressive sur des filtres nus. Les filtres enrobés de sel se sont révélés très efficaces pour désactiver les virus de la grippe indépendamment des sous-types et après le stockage dans des conditions environnementales difficiles. Nos résultats peuvent être appliqués à l'obtention d'un dispositif de prévention des pathogènes aéroportés à large spectre en préparation aux épidémies et pandémies de maladies respiratoires.


Un chercheur albertain développe un masque tueur de virus

A salt-coated mask that kills viruses? Alberta researchers working on it

Coronavirus: est-il vraiment utile de porter un masque en n'étant pas contaminé

Depuis Hong Kong: "Je suis ahurie d'entendre les autorités continuer d'affirmer que le masque ne sert à presque rien"

La place des masques en tissus dans la prévention du coronavirus COVID-19



Le sel ne semble pas avoir d'effets toxiques sauf à très grande concentration dans l'environnement (cas des mines et carrières de sel), certains thérapeutes préconisent même des cures de sel, il faut cependant penser que une mauvaise interaction avec ce virus resterait possible

Soigner par le sel… vraiment?